Le jour où Cantad s’est cassé la hanche.

Le jour où Cantad s’est cassé la hanche.

Hello cher(-ère)s Cavalier(-ère)s,

2ème partie du mode « interview » basé sur vos questions reprises du questionnaire « Comment puis-je vous aider ? »

Partie 2 : Cantad, nos débuts mouvementés.
#Patience #Persévérance #Temps

Quelle est la race de votre cheval ?

Cantad est un Pur Sang Arabe, une race privilégiée pour l’endurance, dans laquelle je voulais me lancer.

Où as-tu trouvé Cantad ?

Un site de petites annonces célèbres, où particuliers et pro peuvent rendre leurs annonces visibles…

Sur Le Bon Coin ! 😅

Acheter son 1er cheval, c’est l’inconnu : où chercher ? que faire ? que regarder ?… Alors, ce site connu de petites annonces, me paraissait un point de départ comme un autre.

Après quelques appels, j’ai fait une sélection de 4 chevaux : C’est avec Cantad, d’un élevage de Morbecque (59) que j’ai accroché !

Quelle a été ta plus grande difficulté et comment l’as tu vaincue ? /
Quel a été votre plus gros souci rencontré ?

Revenons-en au titre l’article : Ma plus grand difficulté est arrivée le jour où Cantad s’est cassé la hanche.

Fin février, 3 semaines après son arrivée, c’est l’accident.
Cantad vivait à l’époque dans un box paddock en « L » : son box était dans la petite branche du L, et le paddock faisait la grande branche.

Je l’y ai retrouvé, amorphe et ne voulant plus bouger.

L’énorme impact dans le « plâtre » du montant de la porte, à hauteur de hanche de cheval, suggère qu’il a du sortir très vite de son box, et qu’il s’est cogné.

Dure fracture…

La vétérinaire, appelée en urgence, pose le diagnostique : pointe de la hanche gauche cassée. Immobilisation au box 1 mois, sans sortir. Puis il pourra graduellement recommencer à marcher, 5 min par jour pendant 1 mois, puis 10 min…

En 1 après-midi, mon rêve se brise : je ne pourrai pas monter mon cheval tout de suite, et il peut avoir des séquelles…

Je suis dévastée, je me sens nulle, je trouve ça injuste… Beaucoup d’états d’âmes se succèdent.

J’aime mon cheval, ce n’est pas un vélo. Je ne m’en débarrasserai pas parce que je ne peux pas (ou plus ?) le monter : ça n’a pas de sens. Je prends la pleine mesure de ce que veut dire « propriétaire ». Dans la douleur.

Surtout que Cantad n’est pas tout à fait débourré, alors autant d’immobilité me fait peur : va-t-il rester le gentil cheval que j’ai choisi ? ou va-t-il devenir incontrôlable ?

Je prends donc le temps, de passer du temps avec lui : Séances de pansage, gratouilles, ou juste être ensemble.

Au bout d’un mois, en Avril, Cantad est transportable : je fuis cet endroit, et après 15 min de trajet, j’arrive aux écuries où il est aujourd’hui.

Nous re-sortons 5 min par jour, puis 10 min… ça paraît peu. Mais je les mets à profit, avec des choses simples. Marcher à mon rythme, s’arrêter quand je m’arrête, reculer avec moi… Et on continue à passer du temps ensemble : brouter, voir les autres chevaux.

Et on répète tout ça presque tous les jours.

Et puis, avec la durée de pas qui s’allonge, on explore : On va renifler les boîtes aux lettres, les voitures…

A la surprise générale, Cantad ne devient pas « fou » : au contraire, il reste très calme, avec des petits moments d’énergie, mais rien d’incontrôlable ou dangereux. Qui a dit que les Pur-Sang Arabes étaient « chauds » ? 😅

Un beau jour de Mai, Cantad est autorisé à aller au paddock ! … et… ça se passe bien !

Le bonheur, c’est parfois simple comme un cheval au paddock :
Cantad commence sa convalescence !

15 jours après, je peux remonter sur son dos. Mais je préfère lui donner 1,5 mois de plus… au pré ! (nous sommes mi juillet). Il aura la possibilité de marcher et de voir des copains toute la journée : de quoi prendre soin de son moral et de ses muscles.

C’est en Septembre qu’on reprend son débourrage, et que je peux lui remonter sur le dos… après quasiment 7 mois !

Aujourd’hui, ce handicap commence à s’effacer. A part une pointe de hanche plus ronde que l’autre, Cantad a peu de séquelles. Il est suivi de près par un osthéopathe, et il s’est remusclé. Galoper a longtemps été difficile pour lui : alors lorsque nous avons été capables de galoper sur un cercle… #Victoire ! Certaines choses restent encore difficiles, mais on tient le bon bout.

Heureusement que je veux faire de l’endurance : d’autres disciplines auraient été trop demandeuses pour Cantad.

Alors, pour répondre à la question « comment vaincre une difficulté ? », je résumerai en :
– se donner du temps,
– être persévérant, et patient,
– être capable de regarder en arrière et de voir le chemin parcouru, quand on déprime,
– y croire,
et surtout :
– être bien entouré(-e) ;
– accueillir la difficulté.

Un état d’esprit à avoir plus souvent !

Aujourd’hui, j’aurai préféré évidemment que tout ceci ne nous arrive pas ; mais je remercie, d’une certaine manière, ce début mouvementé : il fait que nous en sommes là aujourd’hui, avec une base solide entre nous.

J’ai maintenant des problèmes « classiques » de cavalier : ma position, la mise en main…

Comment avez vous commencez ? Comment avez vous réussi à trouver ce qu’il vous fallait? (Méthodes)

J’ai commencé en galérant, comme tout le monde, je pense ! 😅 Surtout après notre « faux départ »…

Je n’ai pas de méthode définie : je lis beaucoup de choses, de plein de cavaliers experts. Certaines choses nous conviendront et d’autres non : j’essaie de faire ma méthode à moi.

Comment t’organises-tu avec ton cheval ? ( boulot cheval perso ) ?

J’ai de la chance : j’ai un travail qui me permet d’aller pratiquer l’équitation sur la pause déjeuner. Comme les écuries ne sont pas très loin du bureau, je vais monter le midi 2 à 3 fois par semaine selon mes réunions : de quoi profiter du soleil lors des journées d’Hiver. Les autres jours, et bien, Cantad attend 19h que j’arrive.

Le week-end, je monte en début d’après-midi. A ces horaires, les chemins sont moins fréquentés : nous pouvons trotter ou galoper sans trop d’interruptions.

Côté perso, un cheval est un gros engagement, donc je suis moins mobile ou disponible qu’avant. Mon conjoint est très occupé aussi, et, sans être cavalier, il adore Cantad : OUF 😅

Quelle est l’alimentation de ton cheval ? Quelle est une séance type ? Quels sont les soins courants qu’il a pour le préserver ?

Je crois au côté « rustique » des chevaux, à préserver au maximum !

Cantad a un aliment plus spécifique à un cheval d’endurance, et beaucoup de foin/ fibre. Une séance type pour moi, c’est un trotting/ galoping.
Cantad n’a pas de soins spécifiques : pansage, graissage de pieds… et une bonne douche/massage au jet d’eau pour les tendons après une séance un peu longue. Nous ne faisons pas encore de sorties si longues, qu’elles demanderaient des soins supplémentaires !

 Quels exercices faites-vous avec Cantad ?

De tout ! Des exercices de transition, barres au sol, direction, mais aussi du travail à pied, de la longe ou du saut en liberté, et bien sûr, on bosse le cardio.

J’aime varier les séances au maximum : moi je ne m’ennuie pas, et ça me permet de préparer ma semaine.

J’invite tout le monde à se poser chaque dimanche pour réfléchir à sa semaine, et aux séances. Ainsi, on évite le « que vais-je bien pouvoir faire aujourd’hui ? ».

Je ne cherche pas à « placer » Cantad, mais à passer partout, peu importe la situation, et en mode « économique ».

Où cherches-tu toutes tes réponses ? (autour de toi, sur internet, dans des livres) / Comment connaissez-vous autant de choses dans les chevaux ?

Et bien, tout ce qui nous entoure est source d’informations ou d’inspirations ! La curiosité fera le reste.

Au départ, j’ai lu beaucoup de livres sur le travail à pied, l’éthologie, les techniques de randonnée à cheval, la biomécanique… et ma bibliothèque s’est étoffée.

Je travaille pour une marque d’équitation, et entre les collègues et les cavalier(-ère)s de l’écurie, c’est plutôt facile d’apprendre au moins 1 truc par jour !
Et bien sûr, il y a internet : on y trouve des choses très intéressantes, si on se donne la peine de chercher un peu : blogs, groupes FB, forum…

En Mars prochain, j’ai deux formations de prévues : ça reste le meilleur moyen de rencontrer des gens inspirants, avec de l’expérience, et des connaissances, que je n’ai pas encore !

Qu’est ce que ton cheval préfère?

Manger ! 🥕🍏🌿

Ah, comme discipline, tu veux dire ? 😅 L’endurance lui va bien. Il aime bien courir. En tout cas, il déteste être en manège et sauter des obstacles… alors tant mieux, quelque part !

Pourquoi (une selle) Gaston Mercier?

Je voulais une selle légère et confortable, pour l’endurance. J’ai un petit faible pour cette marque. Quand j’ai trouvé cette selle, elle allait à Cantad et rentrait dans mon budget.

Qu’est ce que vous aimez dans les chevaux ?

Leur fougue, mais aussi leur calme. C’est dingue qu’ils soient capables de switcher de l’un à l’autre, aussi facilement !
J’aime bien aussi leur effet sur nous : ils nous permettent d’aller plus loin,… tant en distance kilométrique, en hauteur sautée,… qu’en connaissance de soi !

Je peux faire une gratouille aux oreilles de ton cheval?

Pourquoi pas ? Je pense que Cantad serait d’accord.

Quand est ce qu’on s’organise une balade ? 😉

Et bien, quand est-ce que tu viens dans le Nord ? 😊

A bientôt !

Angélique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :