Définir vos objectifs équestres

Définir vos objectifs équestres

Hello Cher(-ère)s Cavalier(-ère)s,

Décembre est souvent la période des bilans, du constat des progrès, des beaux moments de notre vie équestre.

Ce bilan, en plus de clôturer l’année, est aussi l’occasion de préparer les 12 prochains mois à venir…

Alors, si on prenait le temps de réfléchir à ce qu’on va vouloir faire pour les mois à venir ?

1.La liste de mes envies

Qu’avez-vous envie de vivre avec votre cheval ? Que ce soit une compétition, (aller à Lamotte, par exemple) ou un moment (aller à la plage), écrivez donc la liste de vos envies, ou de vos rêves !

Le 1er pas est fait :

Car un objectif, c’est un rêve avec une date limite.

Les envies ne sont pas nécessairement liées à des compétitions : tout le monde devrait pouvoir s’écrire une envie et à terme, un objectif équestre ! 😉

2. Objectif : Rêve versus Ambition versus Fantasme

On dit souvent qu’un objectif doit être « SMART ».

Jeu de moyen et moyen mnémotechnique, pour se rappeler des caractéristiques d’un bon objectif :

S comme Spécifique et Simple.

Un objectif trop vague ne va jamais vous satisfaire.

Prenons l’exemple : « je veux être en harmonie avec son cheval ».

Si l’intention et l’envie sont louables, la formulation est beaucoup trop vague.

Peut-être vous faudra-t-il préciser quelle « harmonie » vous rechercher.

Car entre « monter à la plage en cordelette », « sortir en extérieur seul » ou encore « enchaîner 1 parcours de CSO Amateur 1 », les 3 sont des manifestations d’harmonie, mais les chemins pour y parvenir sont bien différents !

M comme Mesurable : 

Tout bon objectif doit pouvoir se mesurer. Sinon, comment savoir si on l’a bien atteint ?

Reprenons l’exemple « être en harmonie » : difficile à mesurer « l’harmonie » si vous avez formulé votre objectif comme ça.

Par contre « monter en cordelette », ça c’est mesurable, et ça se prend facilement en photo ! A la question « as-tu monté en cordelette ? », on peut répondre de manière tranchée OUI/NON.😉

A comme Ambitieux

Sans ambition, pas de challenge ; sans challenge, pas de résultats marquants. L’ambition doit être ici vue comme une source de motivation.

Pour moi « sortir seul en extérieur » n’a rien d’ambitieux, mais ça n’est pas forcément le cas pour un cavalier ayant un jeune cheval au débourrage. A l’inverse « monter en cordelette à la plage » est un challenge pour moi ; mais ça ne l’est pas forcément pour les cavaliers maîtrisant la monte en cordelette.

L’ambition n’est pas une mauvaise chose ici…

R comme Réaliste : 

… mais l’ambition ne doit pas être inaccessible.

Il ne doit pas être impossible à atteindre, sans quoi le découragement va pointer le bout de son nez. Un objectif, c’est un rêve qui devient réalité. Si ce rêve est non réalisable, il passe au rang de fantasme… et le restera.

T comme Temporel

L’esprit humain est ainsi fait.

C’est le timing qui transforme souvent l’envie en objectif. Un grand homme a dit un jour « Un objectif, c’est un rêve avec une date limite ».

Sans date butoir, on se contente souvent de procrastiner. « Un jour, je le ferais »

C’est souvent la date limite, qui nous oblige à nous mettre au boulot, soit pour rendre un livrable au travail, soit pour s’organiser pour son concours. Là, on transforme le « un jour » en « tel jour »

Choisissez la date limite de manière raisonnable et raisonnée. On a souvent envie que ça aille vite, mais ce n’est pas toujours possible.

Un temps trop court vous demanderait trop d’investissement, en intensité/ fréquence et motivation, ce qui vous pourrait vous dégoûter et vous faire abandonner.

Mais attention, un temps trop long diluerait votre motivation jusqu’à vous faire abandonner également.

Donc, le temps, c’est la clé.

Profitez-en pour poser dans votre agenda vos concours, vos vacances si vous en connaissez les dates, ou tout autre « point marquant » calendaire !

Pour Cantad et moi, l’année 2021 doit nous permettre de devenir cavalier et cheval d’endurance internationaux, pour pouvoir courir notre 1ère CEI*, et prendre le départ d’une course à la distance symbolique de 100 km.

3. Entourez vous ! (/ Equipez vous !)

S’entourer ne passe pas forcément par avoir des coaches physiquement présents avec vous : des ami(e)s qui peuvent vous aider, des coaches à distance, mais aussi des dispositifs technologiques, peuvent également être de grandes aides pour progresser !

Pour Cantad, nous sommes seuls sur certains aspects, mais très entourés sur d’autres.

En travail sur le plat, et préparation mentale, nous sommes suivis toutes les semaines. Pour l’endurance, pas de coach, mais beaucoup de mentors/ référents, à qui on peut aller demander conseil.

Et enfin, nous avons le capteur Seaver pour nous aider à mesurer nos progrès.

4. Partagez vos objectifs !

Dernier point : rien n’est mieux que partager ses objectifs avec son entourage.

Pourquoi ? Et bien tout simplement parce qu’en le partageant, on a souvent tendance à s’y consacrer davantage, en se mettant une certaine « pression sociale ».

Quoi de plus satisfaisant que d’avoir des amis nous soutenir, et nous poser la question « Alors, ton objectif cette année, ça va comment ? »

Parce qu’ensuite, on peut leur partager tout ce qu’on a mis en place, et tous les progrès, et ça, c’est tellement cool !

On regarde dans la même direction !

Bons objectifs équestres pour cette année 2021 !

Angélique

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :