1.Nouveau départ : Reprise, Objectif et Objectifs.

1.Nouveau départ : Reprise, Objectif et Objectifs.

Hello Cher(-ère)s Cavalier(-ère)s,

En cette fin août, Cantad et moi sommes encore en vacances. Alors, pourquoi parler de la reprise ?

Parce qu’on connaît la date de retour aux écuries : le 08 septembre, Cantad revient de son pré, et moi je quitte « le bac à sable » de bord de mer, pour retrouver celui de la carrière…

Alors, bon, il faut bien y réfléchir un peu quand même…

Notre objectif est de pouvoir s’entraîner seuls, sur 2 épreuves : une endurance de 60 km pour l’été prochain, et un TREC d’ici fin 2018. Alors, pas question d’y aller à vue. Il va nous falloir un peu de préparation.

C’est comme dans la vie, c’est bien d’avoir des objectifs, de se mettre en situation d’apprentissage et d’y arriver !

 

1.Définir son objectif et sa date

Et vous, avez-vous défini votre (ou vos) objectif(-s) cette année ?

Il ne s’agit pas forcément d’un concours. Cela peut prendre différentes formes : la 1ère rando, par exemple, est toute une aventure ! Ou tout simplement, la capacité à faire sa 1ère balade, à enchaîner son 1er parcours à la maison, ou même faire le tout 1er tour de carrière, pour un jeune cheval, est un objectif 🙂

Alors, prenez le temps de réfléchir au vôtre ! Et donnez vous un délai réaliste, ou réalisable. Ca peut être ambitieux, mais pas irréalisable.

Pour nous, c’est fait : Endurance de 60 km le 1er semestre 2019 / Un TREC d’ici fin 2018.

 

2. Définir les objectifs intermédiaires,

Parce que courir un marathon, c’est génial ! Mais il faut d’abord savoir marcher, puis courir un peu, courir un peu plus… 10 km, puis 20, et finalement, aller jusqu’à 42 km !

C’est pareil pour son cheval : impossible d’aller faire un parcours de 110 cm si on ne sait pas enchaîner 80 cm, ou si on ne sait pas tourner ! Impossible de faire un changement de pied au temps si on ne sait pas partir au galop.
Il faut savoir d’où l’on part : Quel est votre niveau actuel ? celui de votre cheval ? 

Alors, il faut être réaliste, et pédagogue. Certaines choses iront de soit, d’autres seront bien plus compliquées à acquérir. Dans tous les cas, il est  bon d’établir les étapes. Elles aideront pour la suite : définir ce qu’on doit apprendre !

 

Et c’est valable pour votre cheval, comme pour vous !

Pour nous, ce sera, sur l’endurance par exemple :

 

3. De quoi j’ai besoin pour atteindre mes objectifs intermédiaires ?

Et c’est là qu’on débute la réflexion sur le programme d’entraînement ! Pas évident…, alors, prenons le temps de zoomer, au fur et à mesure. Il suffit de pouvoir répondre à la question…

Pour mon objectif, de quoi j’ai besoin? Qu’est ce que je dois savoir faire ?

 

Mon cas : Endurance 60 km.

=> Développer le cardiaque et la résistance de mon cheval de 0 à 60 km.

=> Améliorer ma position, ma propre endurance/résistance, pour gêner le moins possible Cantad pendant son épreuve.

=> Habituer Cantad à voyager

=> Accoutumer Cantad à de nombreuses situations dehors (VTT, piétons, ponts, passages difficiles…)

=> Habituer Cantad aux « à-côtés » des courses : les visites véto, les copains, le monde, la musique…

 

TREC

=> pouvoir faire les exercices du PTV (obstacles et plat => travail rectitude, franchise, confiance…)

=> Etre capable de maîtriser les allures (pas le plus rapide, galop le plus lent)

=> Me repérer en extérieur : vitesse, lecture de cartes

 

Et de là, je peux donc m’orienter vers des exercices, pour aller chercher ses objectifs intermédiaires…

Il suffit de répondre à la fameuse question :

Pour mon objectif, de quoi j’ai besoin? Qu’est ce que je dois savoir faire ?

Et je serai capable de zoomer au fur et à mesure…

Exemple :

=> Développer le cardiaque et la résistance de mon cheval de 0 à 60 km.

==> Je vais devoir partir en longues sorties au pas, en trottings, aller sur une piste de galop à terme…

 

=> Etre capable de maîtriser les allures (pas le plus rapide, galop le plus lent)

==> Travailler sur l’amplitude, l’équilibre de Cantad : exercices de barre au sol, allongement, contrôle des foulées…

 

Ce que je remarque, c’est qu’à priori, mes objectifs peuvent être communs à un cavalier de CSO ou de dressage… Et ça, c’est plutôt intéressant !

Bon, ma liste de courses se remplit bien ! On aura du pain sur la planche, ça c’est sûr…

Hauts les cœurs !

Vous avez un objectif final pour cette année ? Partagez-le nous !

Angélique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :