Faire le bilan de sa saison ou son année équestre

Faire le bilan de sa saison ou son année équestre

Hello Cher(-ère)s Cavalier(-ère)s,

Fêtes de fin d’année obligent, et nouveau départ approchant, c’est l’occasion de regarder un peu dans le rétroviseur, afin de faire un bilan de son année équestre.

On pense en 1er lieux à ses performances sportives, mais une année ne se réduit pas qu’aux victoires (ou aux défaites) que l’on a eues sur les terrains de concours.

Car une année avec nos chevaux n’est jamais un long fleuve tranquille : des moments de satisfaction, de doutes, ou d’échecs ont forcément émaillé le cours de nos heures équestres.

Tous ces moments ont une explication et une cause, et l’intérêt du bilan est de nous les faire comprendre, afin d’ajuster pour l’année à venir.

Alors, permettez moi de vous donner des pistes de réflexion supplémentaires.

Car non seulement, vous allez VRAIMENT vous rendre compte du chemin parcouru, mais en plus, c’est autant de temps de gagner pour la prochaine étape : les objectifs de l’année suivante.

1. Je mets quoi, concrètement, dans mon bilan ?

A mon sens, il est important de s’intéresser à plusieurs sous-catégories, dans ce bilan équestre. Chacun pourra bien sûr les adapter.

Le bilan sportif, qui dresse le bilan des performances.

« Performances » doit ici être pris au sens large.

Pour les plus compétiteurs d’entre nous, c’est ici l’occasion de se poser et de regarder le palmarès et les résultats des concours, évidemment.

Pour les autres, il faudra davantage s’intéresser aux performances personnelles : est-ce que votre niveau actuel est à la hauteur de vos espérances ?

Vos performances ont-elles été au niveau envisagées en début de saison ? Oui, non, pourquoi ?

Par exemple, pour Cantad et moi :

Sur la saison 2018-2019, nous sommes passés de « 0 » à « 40 km », sans accompagnement, sans coach.

Que de chemins parcourus, depuis cette 1ère photo… sur notre 1ère 10 km !

Nous avons été champions ou vice-champions de notre département ou la région Hauts de France. Nous nous sommes qualifiés pour les championnats de France. Nous avons couru Lamotte Beuvron avec une performance moyenne, et une autre course dans le Sud de la France, où nous finissons 3ème.

Pour moi, c’est une belle progression et une belle saison, surtout pour notre couple « solo ».

Bien sûr, nous n’avons pas été performants sur toutes les courses. Il est intéressant de se poser, et d’analyser chaque événement, en se remémorant le contexte, le niveau des concurrents,… pour trouver les causes de performances, et celles de non-performances.

Dans les 2 cas, il faut s’en rappeler : soit, pour les reproduire ; soit, pour les changer.

Le bilan de « compétences équestres », qui liste vos progrès équitants. 🏇

Evidemment, une année de plus aux côtés de son cheval apporte des « points d’expériences » en tant que propriétaire/ cavalier/ demi-pensionnaire… Et il est bon de se le dire.

Qu’est ce que vous avez appris sur votre cheval ? Sur ces habitudes ? Sur ce qu’il aime ? ce qu’il n’aime pas ? Comment est-il pendant l’effort ? Comment est-il en dehors de l’effort ? Est-ce qu’il fait la sieste ? Quand ?…

Autant de choses que vous savez probablement, mais pour en prendre conscience, il faut se poser la question !

Et maintenant, en tant que cavaliers, qu’avez-vous appris ?

Peut-être avez-vous passé des Galops supplémentaires ? ou fait un stage ? ou corrigé un de vos défauts ?

Quels sont vos défauts techniques, vos lacunes physiques ? Comment les corriger ?
Etiez-vous bien préparé ? Vos objectifs étaient-ils bien choisis ?

Moi, par exemple, j’ai un vrai progrès sur ma position. Je suis plus redressée, plus légère sur le dos de Cantad, j’ai appris à devenir « endurante » : tenir une position correcte et confortable, longtemps. Ce n’est pas encore parfait, mais ça n’a rien à voir avec mes débuts.

Et votre cheval ? Qu’en est-il pour lui ? Quel exercice peut-il faire maintenant, alors qu’il en était incapable il y a un an ? Du débourrage, au changement de pied au temps, un exercice d’equifeel, ou une difficulté de parcours de CSO, quel progrès avez-vous noté ?

Cantad en mode « croisière »

Cantad quant à lui devient, course après course, un « vrai » cheval d’endurance. Il voyage de mieux en. mieux, est de plus en plus à l’aise sur des chemins qu’il ne connaît pas, il passe bien plus volontiers dans les flaques d’eau ou la boue, il me fait moins d’écart, il gère mieux ses allures…

Le bilan « émotionnel », qui reprend vos émotions, vos plaisirs, vos enrichissements personnels. 😁😎😱 😡

Posez-vous la question : est-ce que la discipline que je pratique me correspond vraiment ? Est-ce que j’ai fait de belles rencontres ? Qu’est ce que j’ai appris humainement ? Est-ce que je me fais plaisir ? Comment je gère mes émotions avec mon cheval ?

Pour moi, par exemple, je sais maintenant, après une saison, que l’Endurance est vraiment la discipline parfaite pour mes aspirations de liberté, de Nature et de lien avec mon cheval. Je me fais plaisir, je m’amuse.

Chéreng- Caussols : quelle aventure aussi !

J’ai fait de superbes rencontres, aussi bien avec les experts en matériel, en nutrition, avec les écuries, sur les courses… aussi bien dans le Nord ou le Sud de la France (puisque nous avons déménagé)

Mon mental a changé aussi, et c’est très lié à la typologie de mes épreuves : Dans une course d’endurance, on se bat d’abord « contre soi-même », pour passer la ligne d’arrivée avec un cheval « sain » et dans les temps. C’est extrêmement apprenant.

Par contre, il y a 2 points où clairement, je dois progresser : côté organisation, je peux encore optimiser et j’en ai marre de réussir à me perdre sur les courses… qui sont pourtant fléchées ! FAUT QUE J’OUVRE MES YEUX ! ➡️ 👀 ⬅️

Le bilan médical 🩺, qui dresse le bilan de l’état de santé et de l’évolution physique.

Des bobos, on en a tous eus : votre cheval, ou vous. Ce moment de bilan est l’occasion de se rappeler tout ça aussi.

Objectifs multiples : ne pas les revivre, ces bobos, ou parfois, hélas, les prendre en compte pour la suite des aventures.

La « faiblesse » de la hanche de Cantad est une constante dans son bilan de santé, qu’il le faudra toujours avoir en tête.

NB : Cantad s’est cassé la hanche suite à un accident quand il avait 4 ans, si vous voulez plus d’infos dessus, c’est par ici :

Cantad s’est bien musclé aussi, et il s’est « asséché » juste ce qu’il faut.

Par contre, moi, pas de gros bobos, d’os cassés ou de fragilités, mais j’ai pris 4 kg cette année que je n’ai jamais reperdus…

Le bilan financier 💶 qui dresse le bilan des dépenses (et des gains, parfois !)

L’argent qui s’en va au grand galop…

En course club, pas de gains financiers. Mais si vous êtes amateurs, peut-être aurez-vous cette ligne positive : je vous le souhaite !

Ce n’est pas le moment le plus agréable pour le porte-feuille, mais ça fait prendre conscience du budget alloué à notre loisir, et voir si pour l’année prochaine, nous pouvons/voulons dépenser autant. Ou pas. 💸💸

2. Comment le faire ?

Chacun sa technique : le soir, le matin, pendant vos moments de vagabondage intellectuel… Toujours est-il que vous devez respecter plusieurs pré-requis :

  • être honnête, et juste : l’aveuglement ou l’hyper critique n’ont pas leur place dans cette analyse.
  • rappelez vous du contexte.
  • prenez du recul
  • choisissez un moment où vous êtes émotionnellement neutre : l’idée c’est d’analyser, et non revivre les émotions vécues au cours de l’année.

Le mieux, c’est aussi de formaliser tout ça. Reprenez les questions ci-dessus, et prenez le temps d’écrire quelques mots, pour ancrer (ou encrer, ahah !) vos réponses.

3. Et après ?

Une fois tout ce boulot accompli, vous aurez réellement un visu de votre année 2019. Pas seulement de vos résultats sportifs, mais de toute votre expérience équestre, ce qui est bien plus grand, bien plus riche.

Vous aurez pris conscience de ce qui a bien marché pour vous, mais aussi de vos points de progrès.

Et, tout naturellement, cela va vous amener à l’étape suivante : écrire vos objectifs de l’année prochaine.

Mais bon, d’abord, on va profiter un peu de la saison creuse et des vacances pour se reposer, et on écrira nos objectifs ensemble dans un prochain article !

Angélique

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :