A découvrir : l’équitation de travail

A découvrir : l’équitation de travail

Hello Cher(-ère)s Cavalier(-ère)s,

Aujourd’hui, on part à l’aventure, et on devient Vaqueros, Cow Boy version Andalouse…

Mais on le fait, avec son cheval !

J’ai testé samedi dernier l’équitation de travail. De quoi changer nos habitudes, avec Cantad, et monter autrement… le temps d’une après-midi.

1.Qu’est ce que l’équitation de travail ?

L’équitation de travail est une discipline permettant  » la préservation et le développement des compétences équestres relatives à la conduite et au tri du bétail. » (définition FFE)

Mon initiation s’est déroulée en 2 étapes :

  • Conduite de troupeau
  • Maniabilité

Il y a des compétitions régulières (que vous pouvez retrouver sur le site SIF FFE club).

 

2. Conduite de troupeau

 

Tenir la garrocha : 1ère difficulté

Première difficulté : on me tend un bâton : il s’agit d’une garrocha, un bâton qui va me permettre d’éloigner et de repousser le troupeau. Attention : pas le droit de taper son cheval (bien sûr, mais j’avoue que dans les 30 premières secondes, j’ai touché Cantad), ni le « troupeau ». On peut le tenir sur l’épaule, ou comme une lance, vers le bas. Il faut un cheval qui tolère cette lance géante qui bouge. Après des premières secondes maladroites de ma part, je m’y fais au fur et à mesure.

Difficulté numéro 2 : Comme une de mes mains est prise avec la garrocha, il me faut donc diriger Cantad à une seule main. Pas simple, il y a aura quelques couacs !

 

Pour simuler le troupeau : 2 shetlands ont été lâchés en liberté dans la carrière. Nous devions leur faire passer des portes, dans un certain sens et un certain ordre : le long de la lice, dans un coin, dans un couloir dans la longueur…

Nous étions 3 :

  • un « pousseur » (derrière), il met en avant le troupeau ;
  • un « canaliseur » (à côté), il garantit que le troupeau ne s’éparpille pas et reste compact, dans la bonne direction,
  • et un « meneur » (devant), il ferme ou ouvre les possibilités de déplacement, pour diriger le troupeau.

Une bonne coordination est nécessaire entre les 3 personnes, ainsi qu’un bon placement. Les shetlands, ce sont des petits malins : ils se faufilent dès qu’il y a un trou !

Cantad a adoré la rôle du pousseur : il a vite compris qu’il devait mettre en avant les shetlands, et a agi à sa manière : mimique avec oreilles en arrière et regard impérieux envers les shetlands… un vrai petit chef !

 

3. Maniabilité.

Nous avons ensuite travaillé sur des dispositifs classiques de maniabilité de travail :

  • slalomAu trot, au galop. Pour Cantad et moi, exercice très compliqué de faire le slalom au galop. Je sais maintenant que c’est un point à travailler.
  • couloir musical : il s’agit de rentrer dans un couloir relativement étroit, de s’arrêter en sortie, et de sonner une cloche. Le cheval ne doit évidemment pas bouger. RAS pour Cantad, pour qui rien ne cloche à ce moment là (ahah…)
  • la lance : prendre une lance dans un bidon, la reposer dans un autre bidon. Evidemment, à faire le plus rapidement possible.
  • La passerelle : refus net et catégorique de Cantad. Il va falloir nous retravailler ça à la maison… surtout que c’est surprenant : des passerelles, on en a sur nos chemins de balade !
  • ouverture de porte : ouvrir une porte, matérialisée par une chaîne tendue entre 2 chandeliers. Ouvrir, passer, reposer l’anneau ou refermer la porte, sans rien lâcher, et tout en fluidité.
  • l’arrosoir : s’arrêter près d’un bidon. Prendre un arrosoir, qui est attaché au bidon, le lever (tendre la ficelle), le reposer.
Arrosoir, ouverture porte et slalom

Ce sont des petits exercices très ludiques, qui font travailler énormément de choses, sans même s’en rendre compte !

J’en referai régulièrement : l’équitation de travail et la maniabilité sont une agréable découverte, et j’attends impatiemment de faire un autre stage !

Si vous en avez l’occasion, testez (avec ou sans votre cheval) de nouvelles disciplines, l’Equitation nous offre de nombreuses variantes : soyez curieux(-use) et amusez-vous !

Angélique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :