Avis Cambox : n’achetez pas !

Avis Cambox : n’achetez pas !

Hello cher(ère)s cavalier(-ère)s,

Cet article ne me fait pas plaisir à écrire : il parle avant tout d’une déception.

La mienne, celle d’une cliente déçue, qui était super contente d’investir 500 euros dans une cambox V4 Pro, et qui se retrouve avec une caméra non conforme à la description lue sur internet.

Cet article n’est pas écrit sous l’effet de la colère : vous verrez que tout est argumenté, constructif.

Voici donc le fameux « avis cambox« 

J’ai même contacté la marque jeudi dernier, pour avoir des explications et des précisions : ma démarche était constructive. J’aurai pu écrire directement partager mes impressions à chaud, sur les réseaux sociaux.

Si les interlocuteurs Cambox que j’ai eus, ont été à l’écoute, l’appel téléphonique de ce vendredi 13 Novembre, passé avec le fondateur, me laisse perplexe.

En tant qu’ingénieur conception, je sais que ce n’est pas le genre de retour qui fait plaisir à lire. Il vaut mieux l’avoir avant de commercialiser qu’après, d’ailleurs.

Mais quand ce type de retour arrive, c’est normalement le branle-bas de combat pour comprendre ce qui ne va pas et améliorer, limiter l’insatisfaction du client, communiquer, rassurer.

Car si on a un client qui prend le temps de partager ce qui ne va pas, combien ont les mêmes problèmes, et n’en feront jamais part à la marquemais à leurs amis ?

Cambox, si vous sortez une V5, je serai ravie de vous faire part de tous les retours AVANT. 😉

Car finalement, on est tous dans le même camp : j’ai envie d’être satisfaite de ce que j’achète, et la marque a envie que je sois satisfaite pour recommander mon produit…

Equipe Cambox, je suis donc désolée,… je serai ravie de modifier cet article lorsque les différents points auront été corrigés. J’en prends ici l’engagement.

Je préfère de loin partager la satisfaction (MA satisfaction qui plus est), mais la déception que je vis, doit être connue, afin que d’autres ne l’éprouvent pas.

Commençons, voulez-vous ?

Des fonctionnalités toujours en cours de développement…

… et donc indisponibles.

La caméra Cambox V4 Pro, c’était un rêve devenu réalité : c’était LA solution pour partager avec vous, cavaliers d’endurance émérites ou néophytes, mes entraînements et mes courses. Je me voyais déjà vous emmener à la plage pour ma séance de galop, vous emmener à Port St Louis pour ma 1ère 80 km… Un rêve qui coûte 500 € en pré-vente, tout de même.

Bon, le confinement a revu les plannings.

La caméra était bien là, elle… mais les promesses ont oublié leur autorisation de sortie.

Avec la V4 Pro, j’avais normalement enfin de la stabilisation, un grand angle, une belle qualité d’image, un encombrement restreint et une facilité de diffusion. 

Pour résumer, une Go Pro plate, à coller sous la visière, revendiquée comme caméra « équestre » !

En testant la caméra le 5 novembre dernier, sur une séance de travail sur le plat, et par la suite sur notre exploration kilométrique, ma déception a été grande, par rapport aux promesses faites sur le site de Cambox.

Cambox livre donc actuellement à ses clients des produits « non finis », sans communication de « prévention » sur les retards des fonctionnalités.

On pourrait aisément pardonner à une start-up qui se lance, mais pour une entreprise qui existe depuis 7 ans, et qui en est à la 4ème version de sa caméra, ça fait clairement amateurisme.

La faute au covid, paraît-il. Clairement, ce coronavirus est un sacré challenge, et a un impact, pour tout le monde. C’est indéniable.

Mais des fois, je me dis qu’il a bon dos, le coronavirus…

1. Sur la stabilisation.

avis cambox
crédit : cambox.eu

Cambox V4 Pro est censée stabiliser les images. Exit le mal de mer lorsqu’on regarde : le stabilisateur rend agréable le film, malgré les mouvements de la locomotion du cheval.

A ce jour, sur mon modèle, cette stabilisation me semble inexistante sur les films que j’ai pus faire en étant à cheval.

Les vidéos bougent beaucoup, même au pas. Par comparaison, un rendu filmé avec iphone à la main, est meilleur. Pourtant, le bouton « stabilization » est bien activé sur l’application.

Je vous mets un rapide extrait : à gauche, filmé par mon iphone tenu à la main / à droite filmé avec Cambox.

Promis, je regarde devant moi, je ne secoue pas ma tête outre mesure, et je ne filme pas avec un stabilisateur sur l’iphone.

avis cambox : iphone vs cambox… je préfère le film à l’iphone : plus stable.

A ce stade, après les divers échanges avec l’équipe, j’hésite :

  • est-ce que le film est déjà stabilisé et je trouve que l’iphone est mieux ?
  • Ou est-ce que la stabilisation fait bien défaut ?

Un membre de l’équipe technique, V*** basé aux USA, investigue. Ah tiens, Cambox est basé en France,… mais pas que.

2. Sur le réglage de l’angle de la caméra.

crédit : notice Cambox V4 Pro, page 8

La notice le spécifie : « Afin de définir au mieux votre angle de vue souhaité, téléchargez et installer l’application sur votre smartphone, pour pouvoir le contrôler en temps réel grâce à la retransmission en direct. »

En lisant ces lignes, j’avais donc compris qu’il fallait l’application pour définir les angles de vue souhaitées.

Pas du tout : je peux y aller manuellement. J’ai mal interprété la notice.

Entre nous, j’ai tendance à penser que si moi je l’ai compris de travers, d’autres le pourraient… Mais bon, sachez le :

Il faut manuellement ajuster l’inclinaison de la caméra, et comme la caméra est censée retransmettre en direct à votre iphone, c’est comme ça que vous pouvez « contrôler l’angle en temps réel ».

3. Sur la retransmission en direct.

Cette fonctionnalité n’est toujours pas disponible actuellement, et sera disponible avec LES prochaineS miseS à jour.

Par retransmission en direct, on entend le fait de voir sur son téléphone ce qui est filmé en temps réel par la caméra. Bien sûr, le voir dans l’application cambox, mais à terme pouvoir diffuser sur les réseaux sociaux en direct.

crédit : cambox.eu

C’est aussi pour ça que j’avais choisi Cambox Pro V4 Horse : En course d’endurance, je trouvais ça génial de vous faire vivre en temps réel les moments phares ou sympas d’une course.

On a tenté de me donner le jargon technique : à part me montrer que le problème est bien entre des mains d’experts, et que c’est lié à la technologie des Facebook live, j’ai juste retenu que :

– c’était en cours
– si le pluriel est utilisé, c’est parce que cela concerne les mises à jour du logiciel de l’application ET de celui de la caméra, et que ça se ferait bien en une fois, et non en plusieurs fois.
Décidément, j’interprète beaucoup !

Le fondateur de Cambox me dit faire son possible pour que cette mise à jour soit effective fin de la semaine prochaine (Semaine 47 calendaire). Donc, comptons S48 pour éviter une nouvelle déception (Fin Novembre).

Donc, déjà, un conseil : différez votre achat, afin d’être sûr(-e) que les fonctionnalités phares promises par Cambox, soient bien disponibles…

Pour le moment, la fiche technique de la page de vente est… mensongère. Là, le mot est écrit.

4. Sur l’application :

Elle est en anglais : ce n’est pas gênant pour moi, mais je trouve dommage d’avoir une application non traduite dans la langue du pays. Ce n’était pas une priorité, mais ça va venir, me rassure-t-on.

Donc, si vous n’êtes pas bilingue, attendez un peu 😉

Qui plus est, l’application bug régulièrement : chaque onglet « freeze » et il m’est impossible de l’utiliser. Je suis obligée de la fermer complètement, pour la réouvrir.

J’apprends que c’est parce qu’il y a un ordre, en fait. Et que l’appli ne s’utilise pas « seule », mais connectée à la cambox.

D’abord, on lance le wifi de la cambox ; ensuite, on connecte son téléphone au wifi cambox ; enfin, on lance l’application.

Si vous lancez l’application, avant ou pendant que le téléphone se connecte à la caméra, en pensant naïvement qu’une fois la liaison faite, peu importe l’ordre, et bien non. Il y a une procédure.

Pas intuitif, mais important à savoir.

Notons qu’il y a un onglet « shop » dans le menu de l’appli Cambox. Donc en parcours client, c’est drôle de se dire qu’il faut avoir une cambox connectée pour pouvoir utiliser l’appli, mais qu’on a en même temps besoin d’internet pour acheter et payer ^.

D’ailleurs, une nouvelle version de l’application devrait être disponible ce lundi 16 Novembre.

5. Sur le wifi :

Visiblement, j’ai pas de bol. Mon téléphone ne se reconnecte pas automatiquement au wifi de la cambox : il me faut retaper le mot de passe à chaque fois. C’est pas la fin du monde, on est d’accord, mais c’est dommage dans la gestuelle d’utilisation.

Pour ça, le problème reste entier. Je vais faire la dernière mise à jour IOS et peut-être que cela pourra résoudre cette non-fonctionnalité mineure. J’ai un téléphone qui a l’air peu coopératif.

6. Sur la caméra : 

Je suis sûrement plus exigeante que la normale, en ayant l’approche d’un ingénieur en conception de produit. Je vous fais néanmoins part de mes axes de réflexion.

Ce n’est pas rédhibitoire dans l’utilisation de la caméra, loin de là.

Mais pour moi, le diable se cache dans les détails. Et puisque vous vouliez mon avis sur la cambox,…

Et c’est en faisant attention à l’utilisation du produit, qu’on peut évaluer la qualité du développement qui est derrière, et jusqu’à quel point les concepteurs sont allés chercher des solutions pour ravir leurs clients.

Les points ci-dessous sont plus des « dommage » ou des « tiens, est-ce qu’on pourrait faire mieux ?« .

A. le velcro collé sur le casque :

Velcro « boucle » ou velcro « crochet » sous le casque ? Ca se discute. Les 2 ont des avantages et des inconvénients.

La version utilisée est le velcro classique, et la partie sous la visière est le côté « crochet ».

Il existe des velcros moins « abrasifs » avec des crochets plus fins, que l’on retrouve sur les gants par exemple, qui me paraissent plus judicieux. 

Moi, j’aurai préféré avoir le velcro « boucle » sous le casque. Le casque étant quelque chose que l’on manipule, la version douce des velcros est plus agréable au toucher.

Avantage non négligeable : la partie boucle n’accroche à aucun textile, et aurait permis à ma housse de casque de ne pas s’abîmer.

Comme beaucoup de cavaliers qui ont des casques beaux et/ou chers, je protège et transporte mon casque en le rangeant dans une housse : housse qui est gracieusement fournie à l’achat, généralement et qui se trouve être en maille pour la mienne.

Dorénavant, elle est systématiquement accrochée dans la partie velcro collée à la visière. Elle commence déjà à être abimée par le velcro… voilà qui me contrarie.

Pas de réponse de la part de l’équipe à part « on a du faire un choix, c’était ce qu’on avait fait au départ, mais on a du changé [je vous passe les détails] »

C’est leur parti-pris, on respecte, mais… tant pis pour vous si vous avez une housse de casque en maille…

Sur la qualité de la colle :

En repositionnant ma caméra, tout en portant le casque, j’ai réussi à décoller le velcro collé au casque… pourtant je n’y suis vraiment pas allé fort. En valeur perçue, ça ne donne pas une impression de solidité importante…

Explication :

J’ai décidément pas de bol : le fournisseur de velcro a changé, et la colle également. Visiblement, je n’ai pas la version avec la colle SA4 « super adhésive », donc Cambox me renvoit gracieusement un bon velcro autocollant.

Espérons que ce problème n’est qu’un mauvais souvenir.

Un point positif : je tiens à féliciter Cambox sur le poids de la caméra, qui est extrêmement légère et ne déséquilibre pas le casque ! On ne sent pas la différence, et ça, c’est magique !

B. le cache de l’objectif :

Comme tout ce qui est petit et amovible, je suis convaincue que 99,9% des utilisateurs vont le perdre, et abîmer la lentille.

cache protecteur de la lentille

Pour le prix de la caméra, trouver un cache solidaire, ou une lentille avec cache rétractable, aurait été bien intéressant. On m’a répondu que ce n’était pas possible.

Soit : je ne connais pas les contraintes techniques liées à ce développement, mais je parie donc que 99,9% des utilisateurs vont perdre leur cache, abîmer la lentille et finalement… être déçus et mettre la caméra dans un coin.

Cambox, prévoyez une section « pièces détachées » sur votre site e-commerce : ça peut servir !

Surveillez ce cache comme la prunelle de votre lentille… 😅

A suivre, donc.

C. la vibration, pour allumer ou éteindre la caméra.

Elle est très longue (3 secondes, au moins), et ne s’inscrit pas dans la valeur perçue de la caméra.

Le design de la caméra est racé, dynamique, (le nom de ce modèle est quand même… « PRO ») et la vibration (en 3 « vagues ») a un côté lent et « carrossier » qui dénote complètement avec le côté professionnel et racé de la caméra.

Je pense qu’il y a là aussi une optimisation à aller chercher.
On est d’accord : là, on passe dans le détail du détail, mais ça fait partie de l’expérience client.

On me rassure : ça va évoluer. Tant mieux !

D. la housse livrée avec la caméra.

Elle est souple, et la fermeture n’est pas terrible : en 1ère utilisation, ma cambox s’est échappée au fond de mon sac.

Une boîte aurait été plus pertinente : dans le milieu équestre, les conditions d’utilisation font que l’on peut être amené à ranger nos affaires « pêle-mêle » : dans une boîte de pansage, dans un sac à dos… surtout dans les moments clés des concours, où il peut y avoir une part de précipitation.

Et puis, avec une boîte, on peut mettre le velcro côté crochet au dos de la caméra 😁

Une boîte en dur protègerait bien mieux la caméra.

Encore une fois, je pense au prix et à l’attachement affectif : vu le prix que ça coûte, on a envie d’en prendre soin… alors, au lieu de mettre 2 stickers en cadeau (que personne n’utilisera et que tout le monde va jeter #impactenvironnementalbonjour), j’aurai préféré ne pas avoir les 2 stickers, et que cet argent serve dans une vraie boîte (entre autre) (je sais que les stickers ne coûtent pas grand chose, mais c’était pour illustrer l’idée).

J’ai donc converti un étui « dur » de lunettes de vue que je n’utilise plus, comme étui Cambox. Avec ça, je sais que ma caméra est VRAIMENT protégée.

bien mieux protégée dans une boîte, non ?

J’aurai pu y coller les autocollants cambox, mais je les ai déjà perdus...

NB : Cambox m’envoit gracieusement une boîte/étui, suite à notre appel téléphonique.

E. Le temps de latence :

La caméra a des petits temps de latence pour certaines fonctionnalités.

Il y a un clignotant violet, lorsque la carte mémoire est absente. Ca c’est génial : Ca évite de lancer un enregistrement dans le vide.

Sauf que, lorsque vous insérez la carte mémoire, cambox allumée, le voyant continue de clignoter… Résultat ? Je pensais qu’il fallait éteindre et rallumer la caméra, pour que la vérification de présence de carte mémoire ait lieu.

Dans la vraie vie, il faut attendre 10 secondes (c’est long 10 secondes !) pour que la caméra détecte la carte mémoire, car elle vérifie toutes les 10 secondes justement.

C’est un détail, on est d’accord. Mais le renforcement négatif, dont on peut faire le parallèle avec notre cher Horsemanship, est histoire de secondes :

On prend un exemple ? Le bip du tableau de bord parce que vous n’avez pas mis votre ceinture. Si vous bouclez votre ceinture, que le bip continue, puis cesse 10 secondes plus tard « par magie »… ça peut laisser perplexe.

Et bien, j’étais perplexe. J’ai donc redémarré ma cambox, n’ayant pas imaginé un seul instant, qu’il fallait attendre 10 secondes.

OUPS pour l’expérience client.

F. la position des LED

crédit : cambox.eu

Là, on continue dans l’utilisation client : c’est SUPER, Cambox a dorénavant prévu des LEDS pour donner des indications visuelles au cavalier sur l’état de la caméra. Par rapport aux précédentes versions (que je n’ai pas connues), c’est une belle avancée !

Je ne suis pas sûre que la position des LED soit idéale, néanmoins : pour mon casque, à la visière étroite, les LED sont beaucoup trop proches de mon front et ne sont donc pas dans mon champ de vision supérieur.

Il faut loucher ou fermer un oeil.

Ma tête, pour essayer de voir de quelle couleur est le voyant… et comprendre l’origine du problème. (arrêt sur image, tiré d’une vidéo)

J’aurai trouvé malin, « d’inverser » la position des LED pour qu’elles soient sur l’arête extérieure : en gagnant 1,5 cm d’éloignement, ça me paraît plus confortable pour la vision du cavalier.

Sur cette suggestion, l’équipe cambox me répond qu’elle a du faire un compromis : en fait, c’est la même caméra qui est utilisée pour plusieurs sports. Et les pilotes de course automobile ne veulent pas de LED dans leur champ de vision. D’où le parti pris.

Je repecte complètement les parti-pris : c’est l’entreprise qui les détermine. C’est son choix.

Mais si les LED ne doivent pas être vues, voilà qui est… paradoxal. 😅

Un peu de confusion… Cambox V4 Pro : Cambox Horse vs Cambox Outdoor vs Cambox Meca ?

Et on peut dans ce cas s’interroger sur l’utilité d’avoir des entités « Cambox Horse », « Cambox Méca » et « Cambox Outdoor », si c’est le même produit partout.

Très naïvement, j’étais convaincue que Cambox Horse répondait bien plus spécifiquement aux besoins des cavaliers. Comme le laisse imaginer d’ailleurs leur description sur les réseaux sociaux :

crédit : instagram camboxhorse au 13 Novembre 2020.

Non, en fait, c’est exactement le même produit en outdoor, en équitation ou en sports mécaniques. Les pages de vente et les réseaux sociaux, sont spécifiques à chaque entité, pour les photos, mais le produit paraît être l’utilisation moyennisante des 3 activités.

Ah… euh,… ben ok. Je peux dire que c’est dommage ?

Au moins, Go Pro ne crée aucune confusion : c’est une Go Pro, et tu l’utilises comme tu veux, pour le sport ou l’activité dont tu as envie.

La communication :

Le pire pour la fin !

Elle a été laborieuse jusqu’à présent, en terme d’expérience client. Et je ne suis pas convaincue qu’elle va s’améliorer, suite à la parution de cet article…

Cambox, je vous tends toujours la main : je serai ravie de changer cet article dès qu’une amélioration sera constatée !

La livraison :

Déjà, à l’achat, j’avais bien compris en juillet 2020 que c’était une pré-commande. Mais sur la page de vente du site, pas de date de sortie communiquée… Je contacte l’équipe sur Facebook pour avoir une estimation de la date de livraison. Réponse rapide et précise :

Voilà qui me décide : en tant que possesseur de pré-commande, si je commande ce 22 juillet, au pire, la livraison devrait se faire mi ou fin septembre, en comptant le délai des 8 semaines.

Mi septembre, je recontacte Cambox Horse sur leur page FB pour avoir des précisions sur ma commande : réponse vague qui ne m’apporte rien.

Mi octobre, je refais un suivi : je signe cette fois « Angélique, de jentrainemoncheval ». Vrai impact ou heureux hasard ? Ma caméra part la semaine suivante.

Elle est expédiée le 23 octobre, et je la reçois quelques jours plus tard.

Avec les aléas changement d’écurie + confinement V2, je ne la teste que le 05 Novembre.

Le SAV :

Le 05 Novembre, j’écris un mail à support@camboxvision.com pour partager ma grande déception quant aux fonctionnalités promises, et non existantes.

N’ayant pas de mail automatique de bonne réception, je fais également appel au formulaire de contact du site de cambox. Le lendemain, je fais un petit chat sur la page Facebook…

Mardi, je passe par le chat du site de Cambox. Enfin, une réponse !

On m’assure que mon mail a bien été reçu : ouf, c’était la confirmation dont j’avais besoin.

On m’assure aussi que le fondateur me recontactera « aujourd’hui ou demain« , soit le 10 ou 11 le novembre… C’est férié, je comprends que « demain » = « demain du travail », je me dis que le 12 Novembre, je serai fixée.

Et c’est finalement le 13 Novembre à 08h44, que je reçois un mail où l’on me donne les coordonnées du fondateur en me spécifiant que le « fondateur et inventeur de la Cambox, vous laisse le soin de le contacter sur son téléphone lorsque vous serez disponibles ». (je cite)

Je comprends la volonté d’être à ma disposition, c’est sympa.

Mais j’estime sincèrement que c’était à la marque de me contacter. En tant que client, j’en avais déjà fait assez. Et au pire, si je n’étais pas dispo, j’aurai noté que la marque avait tenté de me joindre, grâce au message qu’elle aurait laissée sur mon répondeur.

C’est d’ailleurs en échangeant sur cet aspect de communication, que la voix de mon interlocuteur s’est élevée, de manière contenue, mais élevée néanmoins. Car il décrit la communication de sa marque comme « active et pro-active » (je cite)

On n’a visiblement pas les mêmes définitions de ces mots…

A noter : le message écrit sur Facebook le 05 novembre ne sera lu qu’en direct, pendant mon appel téléphonique, parce que j’ai insisté sur le fait qu’il n’avait pas été lu. Je rappelle qu’aucune confirmation de réception n’avait émise suite à mes mails, et c’est parce que j’ai contacté le chat, que j’ai reçu une réponse une semaine plus tard.

Leur communication sur les réseaux est quasi inexistante : sur instagram, la publi la plus récente date d’il y a 3 jours, ils repartagent peu les stories où on les mentionne… Quant à facebook, la dernière publi date du 25 octobre (il y a 2 semaines).

Beaux exemples de comm’ « active », ou « pro-active ».

Certes, j’ai passé 1h17 avec le fondateur au téléphone. (rappel : c’est moi qui ai appelé, donc le « pro-actif » est amusant).

C’était visiblement un cadeau pour moi, d’avoir pu avoir les réponses que j’attendais, du fondateur lui-même. Très égoïstement, je pense que le cadeau est dans l’autre sens : un client a pris le temps de communiquer avec la marque pour chaque petit détail de son expérience…

Sauf que je ressors de la conversation, avec des réponses certes, mais je n’ai pas été « apaisée ».

Et la fin de l’appel s’est fini sur ce léger haussement de ton… Un expert en communication, trouverait sûrement que c’est une erreur, car c’est ce que je garde en mémoire.

Alors mon article décrit aussi cette expérience.

A retenir :

Si vous souhaitez joindre Cambox, utilisez le chat de leur site : c’est leur (unique ?) canal de communication privilégié.

Soyez rassuré(e): les personnes sur le chat ont l’air sympa, elles répondent et s’occupent très bien de vous 😉

EDIT : rajout du 14 Novembre à 15h

Le velcro et l’étui coqué ont bien été expédiés… à la mauvaise adresse ! Et pourtant, j’avais demandé au fondateur de bien faire attention : l’adresse de facturation et de livraison n’étaient pas les mêmes. Donc, après quelques recherches (parce qu’il ne retrouvait pas ma fiche client suite au changement de leur système d’exploitation #jemenfous), on confirme tous les 2 mon adresse personnelle, comme étant l’adresse de livraison.
Et bien sûr,… quand Chronopost m’appelle aujourd’hui, personne en bas de chez moi : ils ont livré à mon entreprise, l’adresse de facturation, donc.

Fun fact : N’étant pas propriétaire de mon logement, j’ai hébergé mon entreprise dans une boîte postale dans le Var, et j’habite dans les Alpes Maritimes. Merci Cambox : j’attends lundi, et on voit comment on arrange l’erreur de votre patron ? Parce que j’ai pas trop envie de faire 2 heures de route pour aller chercher un pauvre velcro et une boîte… 🤦‍♀️

Conclusion :

N’achetez pas Cambox. Pour le produit, pour la communication.

Ou en tout cas, attendez un peu. En ce moment, c’est la période du black friday, et des achats de Noël. La publicité sponsorisée tourne bien sur les réseaux sociaux. Les promos peuvent paraître alléchantes…

MAIS ATTENDEZ :

Attendez que les mises à jour soient faites et confirment les promesses de la page de vente.

Vous pouvez aller faire un tour sur les avis cambox de la page Facebook : ils sont courts mais rejoignent le mien…

capture écran Avis Cambox Facebook au 13 Nov 2020

Donc, moi-même, j’attends : j’attends les mises à jour, en espérant effacer la déception des 1ers jours, et avoir le produit correspondant au descriptif que j’ai acheté.

Pour le moment, Cambox V4 Pro est une PROmesse.

Angélique

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 Replies to “Avis Cambox : n’achetez pas !”

  1. Grosse déception alors. Mais quel intérêt il y a de proposer à la vente un produit non fini, a part pour les 500€. 🧐 j’ai vécu une situation similaire au travail, on nous a présenté un logiciel (celui qu’on utilise actuellement) n’était pas fini. Je le sentais pas, et maintenant tout le monde regrette.

    1. Enorme déception. J’imagine qu’en ces temps difficiles, Cambox a préféré continuer « comme si de rien n’était », pour encaisser de la trésorerie… Ils ont encaissé les pré-ventes, et en ce moment, avec leurs promos et leurs pub, ils engrangent toujours de l’argent… Et ça, c’est moche !
      J’espère que ça va s’arranger pour votre logiciel au boulot, parce que c’est encore pire comme situation, quand c’est pour le pro !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :