Caméra embarquée et équitation : filmer depuis son cheval.

Caméra embarquée et équitation : filmer depuis son cheval.

Hello cher(-ère)s cavalier(-ère)s,

A chaque fois que je poste une vidéo filmée depuis Cantad, je reçois ces 2 questions en MP ou en commentaires :

« Comment portes-tu ta caméra ?

« Quel modèle tu as ? »

C’est ici l’occasion d’y répondre.

Dans cet article, je vous parle de mon expérience principale : filmer depuis son cheval. A la fin de l’article, j’aborde aussi comment je me filme, mais ça sera succinct.

Vous souhaitez filmer « ce que vous voyez » :

C’est ce qui m’a poussé à investir dans la caméra : vous embarquer pendant des sorties, des balades, des entraînements, ou même des courses. Car l’extérieur est rarement médiatisé. Autant c’est facile de filmer des cavaliers de CSO ou de dressage, autant ça se complique pour filmer l’endurance, le trec,…

Je vois et je vis tellement de choses, que ça me paraissait dommage de ne pas les partager. Alors, j’ai craqué. Je filme.

Caméra embarquée : Où la porter ?

Selon le modèle de caméra, et vos préférences, vous pouvez la porter au casque ou au torse.

spoiler pour moi : je la porte au torse. Je préfère, que ce soit à cheval ou à pied.

Il est vrai que le port d’une caméra n’est clairement pas recommandé en cas de chute. C’est à vos risques et périls.

La porter fixée (solidement fixée) au casque a été une grave conséquence du désormais célèbre accident de ski, du pilote Schumacher.

La version « harnais élastique » permettrait à la caméra de « sauter » en cas de chute, contrairement au support collé. Je ne sais pas si c’est vrai ou pas.

On peut imaginer que la porter au torse ne soit pas spécialement une meilleure solution, selon le type de chute.

La seule caméra qui tire son épingle du jeu est le modèle CAMBOX, puisqu’elle est fixée sous la visière du casque.

Hélas, pour ceux qui ont suivi nos mésaventures, Cambox n’a pas été un achat heureux (pour nous, j’insiste, avec le modèle V4 pro. D’autres en sont contents).

Bref.

Personnellement, je ne suis pas fan de la caméra sur le casque. Ca me gêne et ça déséquilibre légèrement le-dit casque : fastidieux au bout des plusieurs heures de nos sorties.

Il est vrai qu’à l’époque, j’avais testé avec la caméra GEye 900 de Décathlon. La caméra en soit n’était pas lourde, mais la coque de protection l’était. Peut-être qu’avec la Go Pro, ce serait différent…

caméra au casque : testé, mais pas aimé!

Je la porte donc au torse, le plus haut possible (au dessus de la poitrine), afin de limiter l’encombrement au niveau du ventre. Ca me permet de me baisser pour éviter les branches basses, ou de monter/ descendre de cheval sans penser à la caméra.

extrait d’une vidéo où je me filme à pied. On y voit le harnais et l’endroit où je porte la caméra

J’utilise aussi ma Go Pro pour filmer les séances de TAP ou de longe avec Cantad.

Ca m’a permis de prendre conscience que ma tête n’était pas forcément dans l’alignement de mon torse, et que mon regard suivait beaucoup plus Cantad que mon corps ! D’où parfois, un champ qui ne coïncide pas avec la zone optimale pour filmer Cantad.

hop, une séance de longe filmée !

J’ai tenté une fois de mettre la caméra sur Cantad, tournée vers moi : sur sa têtière, pendant une séance de mise en selle en extérieur. Images peu exploitables car Cantad n’a pas fait un fantastique cameraman : sa tête a trop varié de position pour me garder correctement dans le champ. La seule partie exploitable a été moi en train de dire « les écuries nous font faire mise en selle en extérieur »😅

publi instagram. mise en selle en extérieur : l’idée du diable… qui aurait été marrante à filmer !

Quels modèles ?

Le plus connu du grand public : GO PRO

J’ai personnellement choisi le dernier modèle, sorti au 2ème semestre 2020 : le modèle Hero 9.

Une caméra qui a un coût, mais j’en suis personnellement ravie.

Parfait pour du vloging, une super stabilisation, un encombrement minimal, résiste à l’eau… je suis presque accro à la Go Pro ! Vous l’avez peut-être constaté sur notre instagram ! 😂

https://www.instagram.com/jentrainemoncheval/?hl=fr

Qui plus est, il y a au moment où j’écris cet article, une promotion très intéressante sur le dernier modèle. Pour 379 euros (en promo), le pack comprend la Hero 9, 1 étui, 1 poignée flottante, 1 clip magnétique, des attaches, des vis, 1 carte de 32 Go, 1 batterie, et l’abonnement d’un an à Go Pro (pour du stockage cloud, des remises sur les accessoires, et même un remplacement de caméra « sans poser de question » en cas de souci).

Si on profite pour fureter sur le site, la carte de 64 Go est aussi à un prix ultra attractif.

l’offre Go Pro dont j’ai profité. Crédit : gopro.com

Toutes les fonctionnalités promises par Go Pro sont bien là.

La seule que je n’ai pas poussée jusqu’au bout, est la diffusion en direct sur les réseaux sociaux (tout est prêt, plus qu’à cliquer…) Je garde cette fonctionnalité « live » pour une course d’endurance !

Une marque qui monte : DJI

J’ignorais l’existence de cette marque, jusqu’à ce qu’une amie photographe/vlogeuse m’en parle. (Je ne suis pas spécialement informée sur le monde de l’image…)

J’avoue que j’ai failli craquer, jusqu’à voir l’offre de Go Pro (même prix, avec accessoires).

La caméra Osmo Action de Dji est arrivée en 2019 sur le marché. C’est ce modèle qui a poussé Go Pro à réagir et à sortir la Hero 9, d’ailleurs.

La Osmo action propose les mêmes fonctionnalités que la Go Pro Hero 9, à un tarif plus intéressant. En dehors de l’offre promotionnelle Go Pro, c’est une sacrée concurrence !

crédit : dji.com

Quand tu mets en parallèle le prix de la cambox… tu te dis que Go Pro et Dji ont encore de beaux jours devant eux.

Inconvénients : ces 2 modèles se portent au torse ou sur le casque. Cambox a vraiment un super concept, mais j’ai été trop déçue par la stabilisation, l’autonomie… en témoigne l’article que j’avais écrit à l’époque.

A mon sens, Cambox est conçue pour les cavaliers de CSO ou de cross, qui ont des périodes plus courtes à filmer : leurs parcours, de quelques minutes… et un point sécuritaire très fort.

Porter une caméra au torse serait un non sens avec l’utilisation d’un air bag, quant à la caméra vissée au casque…

Dès lors qu’on a envie de filmer en extérieur, où le risque de chutes est moindre, pour une utilisation « au cas où », pour capturer des moments jusque là éphémères et insaisissables (animaux sauvages, « spook » des chevaux, rencontres impromptues…), les galops, les paysages, ou même en mode « blog/ vlog »… la Go Pro Hero 9 ou la Dji Osmo Action sont possibles.

Que dit le règlement ?

Voici un extrait des Dispositions Générales/ Règlement sur les compétitions applicables au 1er Septembre 2020, de la FFE (article 6.4 Protection et tenue) :

« L’apposition d’un élément extérieur à une protection céphalique, et notamment d’une caméra embarquée est autorisée, sur le casque ou toute partie du corps du concurrent ou du poney/cheval, sous la responsabilité du concurrent. Un officiel de compétition peut toutefois interdire un équipement jugé dangereux pour le concurrent ou son équidé. »

p34/48 règlement « 2021 » FFE
crédit : règlement FFE 2021 dispo sur le site web de la FFE

Le port de la caméra est donc à vos risques et périls, comme dans la vie quotidienne.

Certains officiels peuvent vous en interdire le port, notamment si ça paraît dangereux.

En course d’endurance, je n’ai jamais vu de cavaliers se faire refouler sa caméra, que ce soit au casque ou au torse. Il est vrai qu’en extérieur, les chutes y sont plus rares qu’en CSO ou en cross.

Donc, en terme de danger, je pense plutôt à l’encombrement et aux bricolages que certains sont prêts à faire.

En effet, les « astuces économiques » font parfois mauvais ménage avec la sécurité. Certains cavaliers pour économiser de l’argent, sont prêts à des assemblages compliqués : porter la caméra… montée sur une poignée stabilisatrice.

Photo ci-dessous issue d’un échange sur un groupe Facebook, la cavalière porte l’ensemble caméra + poignée stabilisatrice au torse.

Vous souhaitez vous filmer.

Là, j’avoue que je le fais « à l’ancienne » : je pose mon appareil photo, ou ma Go Pro, dans un coin, et je filme avec un angle large.

Pour ce que j’en fais, ça me suffit. Pour ceux qui souhaitent profiter des zooms, et des suivis, il y a les modèles Pivo et Pixio. Mon article n’en dira guère plus : pas testé, alors impossible de comparer ou d’être pertinente sur le sujet !

Rajout : la même amie vlogueuse/photographe citée plus haut, me dit que DJI propose une fonction de tracking avec son modèle Osmo Pocket ! Comme quoi, Dji est une marque qui mériterait d’être bien plus connue ! 😉

Filmez vous bien !

Angélique

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :