C’est quoi un cheval musclé ?

C’est quoi un cheval musclé ?

Hello cher(-ère)s Cavalier(-ère)s,

Aujourd’hui, je suis tombée sur le dessin ci-dessous, vu sur Facebook, et je vous avoue qu’il me chiffonne un peu.

crédit : herzenspferd.de

Pourquoi ?

Si l’image du dessous montre effectivement un cheval non musclé et non tonique, faut-il absolument qu’un cheval ressemble trait pour trait au dessin du haut pour le considérer comme musclé ?

En d’autres termes, faut-il absolument avoir un cheval tout en rondeur et en volume ? Peut-on avoir des chevaux musclés qui ne ressemblent pas à ça ?

Pourquoi il faut un cheval musclé ?

Question peut-être bête, j’en conviens. Mais il est bon de rappeler que le cheval n’est pas fait pour nous porter :

crédit : Patrick Gries, « Cavalier et Cheval », photographie tirée de son livre « Evolution »

C’est tout l’art de l’équitation : faire en sorte que notre cheval soit suffisamment musclé pour nous porter, et évoluer de manière naturelle, avec la surcharge que nous (et notre matériel) représentons.

Et effectivement, on considère que le cheval peut nous porter quand il a :
– des abdominaux
– un dos tonique
– des jambes musclées

Ceci dit, suivant la discipline, les silhouettes des chevaux seront bien différentes !

Discipline & Singularité

C’est un peu comme pour nous les Humains : si je vous demande de penser à une gymnaste, un marathonien, un sprinter, un nageur, ou un pro de l’escalade, il y a fort à parier que vous allez imaginer différentes silhouettes.

Et bien, c’est pareil avec les chevaux !

Spirit du Crouz a gagné les 160 km de Florac. crédit : FFE.com

Spirit du crouz a parcouru les 160 km de l’épreuve d’endurance de Florac en un peu plus de 09h. Pour autant, il ne ressemble pas tout à fait à la photo : il est beaucoup plus « sec », sur l’encolure et la croupe. Son encolure n’a pas la rondeur du dessin non plus.

Sa morphologie est celle d’un marathonien. Ses muscles sont fins, et on n’est pas vraiment dans la rondeur. Pour autant, force est de constater qu’il y a du muscle !

Jeux Olympiques de Londres 2012. Dressage, Grand prix special. Charlotte DUJARDIN (GBR). Valegro

Valegro lui, est bien plus en rondeur. Il ressemble davantage au dessin. Il a de la masse musculaire, car ses efforts sont davantage « explosifs » : intense, mais sur une durée « courte » (quelques minutes). On se rapproche de la morphologie du gymnaste humain.

Quarter horse, lors d’une épreuve de cutting. crédit : AQHHA

Si on regarde maintenant un cheval d’équitation de travail western, ils sont connus pour être tout en muscle, particulièrement l’arrière main et le poitrail. Ce sont les muscles les plus « bodybuildés », afin de pouvoir soutenir les efforts très intenses, mais courts, demandés par le tri de bétail.

On pourrait continuer à regarder les morphologies des chevaux suivant les disciplines, mais je pense que vous avez compris l’idée.

Alors, pour mon cheval ?

Et bien, quelle discipline faites-vous ?

La réponse conditionnera la silhouette de votre cheval ! Plutôt dans les sports d’endurance, il faudra atteindre une silhouette plutôt sèche et fine. Pour les efforts « explosifs », on cherchera à prendre du volume de muscle.

Je reviens sur l’image du début : ayez la en tête, mais sachez l’adapter à votre cheval, suivant ce que vous allez lui demander !

Pour en savoir un peu plus sur les muscles, du sérieux (comment ça marche ?) comme de l’insolite (combien de muscles pour faire bouger l’oreille d’un cheval ?), poursuivez la lecture ici :

Angélique

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :