Détente du cheval : entre corps chaud et tête froide

Détente du cheval : entre corps chaud et tête froide

Hello Cher(-ère)s Cavalier(-ère)s,

Aujourd’hui, on parle détente. Contrairement à la photo de l’article, non il ne s’agira pas de la détente des vacances ou du vendredi soir,… mais celle des premières minutes de chacune de nos séances !

D’ailleurs, le mot utilisé est intéressant. On parle de « détente ». Pas d' »échauffement ».

Est-ce que ça veut dire que l’idée, ce serait :

Un cheval « chaud » dans son corps, mais « froid » dans sa tête ?

 

1.La détente, comme moment privilégié !

Une bonne détente conditionne toute notre séance.

Nous le savons tous, elle permet de se préparer physiquement à fournir un effort. Mais nous oublions souvent que c’est aussi un moment privilégié pour se connecter ensemble.

Je trouve toujours dommage de voir deux cavaliers échauffer les chevaux en discutant ou pire… au téléphone. Ils profitent de ce temps pour se connecter entre eux, mais ils laissent de côté leurs chevaux.

Et pourtant, prendre quelques minutes pour « sentir » son cheval, fait gagner un temps fou dans l’abord de la séance ; permet de faire des petits ajustements dans la façon d’aborder la séance ; et puis -surtout- cela améliore considérablement la relation Cheval-Cavalier !…

 

2. La détente : réchauffement du corps, mobilisation de l’esprit.

Pourquoi c’est important de détendre ? D’un point de vue physiologique, la détente va :

  • permettre la dilatation des vaisseaux sanguins = soit une meilleure irrigation des muscles et organes vitaux
  • augmenter le rythme c