Maniabilité : jouer en travaillant !

Maniabilité : jouer en travaillant !

Hello Cher(-ère)s Cavalier(-ère)s,

Avez-vous déjà eu envie de jouer avec votre cheval, mais en étant sur son dos ?
Hélas, vous n’avez que des barres au sol et des plots à disposition ?

Si la réponse est OUI, j’ai une super expérience à vous partager !

Dimanche dernier, dans mon écurie, petit challenge interne. Plusieurs épreuves de CSO… et surtout… une épreuve de MANIABILITE !

Génial ! Je vais pouvoir retrouver mon âme de « pony-games player » !!!

1.Quels avantages ?

=> Vous « vivez » plus le moment avec votre cheval : transitions, slaloms, passage de porte, passage étroit, reculer… vous êtes moins dans la perfection, et plus dans le jeu.

=> Ca change pour le cheval. Lui aussi se prend au jeu. Il est plus à l’écoute et plus réactif. Cantad était vraiment au taquet ! Un peu curieux de tout ce qui l’entourait (« ce n’est pas comme d’habitude » : la musique, les spectateurs, le kiosque du jury…) mais vraiment volontaire !

=> C’est ludique : chacun était chronométré, et des secondes de pénalités étaient ajoutées si le dispositif était mal franchi. Entre stratégie et belle exécution, chacun a eu une approche différente, selon la difficulté de chaque étape.

=> C’est challengeant : De nombreux cavaliers se sont inscrits à la dernière minute, attirés par le petit parcours proposé. « Et si je tentais ? »

=> C’est très facile à mettre en place : c’est prêt en 5 minutes. Ce dimanche, on a eu plein de matériels,  un beau parcours installé par plusieurs personnes… et c’était génial. Mais en version « quotidienne » et « rapide », quelques plots et quelques barres au sol et le tour est joué.

=> C’est abordable. Peu importe votre niveau, vous allez vous amuser. Pour les fonceurs, ils feront tout au galop (ou presque). Pour les prudents, c’est l’Aventure, mais elle se fera au pas. Pour les stratégiques, ils adapteront leur allure à chaque difficulté… Chacun vit son parcours comme son niveau lui permet.

=> vous pouvez le faire en selle, à cru ou à pied ! Chaque façon de faire va avoir ses facilités et difficultés 🙂

 

2. Que prévoir ?

Pour se faire un petit parcours, le plus facile dans une carrière/un manège reste les chandeliers, les barres au sol, les cavaletti, blocs et plots. Ci-dessous, une idée de parcours :

parcours de maniabilité installé en 5 minutes avec 6 plots et 6 barres ! A vous de chronométrer, gérer vos allures, être le plus rapide ou au contraire, ajouter des transitions… c’est vous qui voyez !

 

Plus vous avez de matériel, plus vous pouvez corser le parcours ! Des chandeliers et une ficelle peuvent vous faire une « porte » que vous pouvez ouvrir et fermer, ou encore en mettant un bâton léger en haut de 2 chandeliers, vous pouvez tester « le passage sous branche basse » 😀

 

quelques dispositifs du parcours de dimanche : passage étroit, branche basse, plots, labyrinthe… 😀

A vous de vous faire le petit parcours qui vous plaira : à mi-chemin entre pony-games, et équitation de travail, la maniabilité est un super moyen de vérifier la connexion qu’on a avec son cheval, sans se prendre au sérieux !

 

3. Comment gérer sa séance ?

Faites une détente légère.  Le cheval doit être attentif à vos demandes de direction et être réactif aux jambes et au poids du corps. Ne cherchez pas à le placer.

Avant de vous lancer, définissez le petit parcours que vous vous prévoyez de faire. Il peut changer à chaque fois : vous pouvez varier l’ordre de passage des dispositifs, ou vous imposez des transitions d’allures supplémentaires. Un seul mot d’ordre : Amusez-vous !

Transitions au plot, slaloms, départ au galop,… le tout est de se dire à l’avance « là, je recule, puis je prends le trot, j’enchaîne le slalom, je m’arrête ici, puis je passe dans le couloir au trot… » et… LE FAIRE !

 

4. Que chercher ?

On sera moins académique sur ce genre d’exercice. L’important est d’avoir un cheval qui réagit vite et bien, dans le calme. Si l’attitude n’est pas parfaite, ce n’est pas grave. On cherche vraiment à se prendre au jeu pour varier à chaque fois les demandes. Un jour, on fera le slalom au galop en changeant de pied à chaque plot ; un jour, en balade, il sera peut-être utile de gérer les passages étroits ou de passer sous une branche basse, mais aujourd’hui, on s’entraîne, alors surtout, on joue !

 

5. Quoiqu’il arrive, il se sera passé quelque chose de positif !

Ce dimanche, ça a été une grande première pour moi. C’est passé inaperçu, mais ça restera gravé dans ma mémoire : Je n’avais JAMAIS sauté avec Cantad. Pour plein de raisons.

Et pendant la maniabilité, j’ai sauté !

Ok, c’était 40 cm… Mais quand même. Prise par le jeu, je ne me suis pas posé de question, et je l’ai fait !!! J’en suis ravie ! Alors qu’à la détente, j’avais soigneusement évité la croix mise en place… Pendant le parcours, je n’ai pas voulu prendre de pénalités, alors j’ai joué… 

Et si c’était ça aussi la maniabilité ?!?
débloquer certaines situations ? rendre amusant quelque chose « hors zone de confort » ?… 

Alors, vivez le moment, et amusez-vous !

Angélique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :