Super astuce : donner un médicament/ un vermifuge à son cheval

Super astuce : donner un médicament/ un vermifuge à son cheval

Hello Cher(-ère)s Cavalier(-ère)s,

Qui n’a jamais eu à expliquer à son cheval que le médicament ou le vermifuge, « c’est pas bon, mais c’est pour ton bien : il faut le manger ! » ?

Devant l’air buté et les dents fermées de votre cheval, vous ne savez plus quelle attitude avoir…

Aujourd’hui, je vous partage une astuce pour s’éviter ce genre de situations ! Cela vous demandera un petit peu d’anticipation.

J’ai enfilé ma cape de super héros pour vous proposer une solution : la COMPOTE !

Commencez à habituer votre cheval dès que possible, afin de ne pas être « acculé » le jour J, entre un médicament

Pré-requis :

Bien sûr, faites toutes les manipulations avec bon sens, douceur et délicatesse. L’idée n’est pas de forcer votre cheval, mais de lui montrer que ce n’est pas désagréable d’avoir une seringue dans la bouche.

Attention à vous : les chevaux peuvent faire des mouvements de tête, quand il « mâche » leur compote et elle peut « s’envoler ». Mettez donc des habits en conséquence. Typiquement, ne tentez pas cette expérience avec votre pantalon blanc de concours, ou votre veste toute neuve.

Etape 1 :

Allez dans une pharmacie et achetez une seringue de 60 mL. Précisez que vous n’avez pas besoin de l’aiguille, mais uniquement de la seringue. Vous pouvez en acheter une pour quelques euros.

Je vous conseille d’en acheter au moins 2. La première fois, Cantad en a croquée une… C’est bien d’avoir un plan B !

Personnellement, j’en ai une dédiée au médicament, et une dédiée à la compote.

Une seringue de 60 mL (sans aiguille) est parfaite pour administrer certaines typologies de médicaments aux chevaux.

Etape 2 :

Remplissez la seringue avec la fameuse compote !

Ne remplissez pas les 60 mL,  30 mL sont amplement suffisants pour habituer votre cheval.

Pourquoi ?

La consistance de la compote est parfaite : suffisamment pâteuse pour ne pas couler, suffisamment liquide pour être administrée par seringue.

Le goût de la compote est plutôt cool : pommes, pommes-poires… en général, les chevaux aiment ! Ne partez pas dans des goûts trop exotiques, faites simple mais efficace.

compote dédiée à Cantad, achetée dans le commerce (sans sucres ajoutés !). 30 mL sont amplement suffisants pour habituer votre cheval à la manip

Etape 3 :

Pour une meilleure manipulation, mettez le licol à votre cheval.

Faites lui sentir la compote. Comme il y a encore de la compote autour de l’embout de la seringue, je laisse Cantad lécher.

Introduisez la seringue dans sa bouche. Appuyez sur le piston. Dosez votre appui : ne lui injectez pas tout d’un coup !

Votre cheval va certainement être surpris, mais la compote ayant bon goût, cela devrait passer.

Dans la vraie vie, Cantad discute un peu, mais on n’est jamais dans le refus catégorique. Et il accepte au fur et à mesure :

 

Etape 4 :

Refaites cette manipulation régulièrement, pour qu’il associe « Seringue » = « Moment agréable ».

Bien sûr, nettoyez bien la seringue entre chaque utilisation, et stockez la correctement, dans votre pharmacie.

Le jour J, quand ce sera bien un médicament ou un vermifuge dans la seringue, le cheval ne s’en rendra compte qu’une fois la chose en bouche… et juste après, redonnez de la compote « pour le goût » ! Au fur et à mesure, votre cheval s’habituera. Le moment désagréable laissera place au plaisir d’avoir de la compote, et c’est ce que le cheval retiendra.

Il n’y a plus qu’à ! 😉

Angélique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :